Conférences invitées

Conférenciers Invités

Jeudi 19 octobre 2023 - 10h30 - Auditorium Malraux _ campus Manifacture des tabacs - Université Jean Moulin Lyon3

Présentation du Pr Birger Hjorland

 

 

Birger Hjørland -

Birger Hjørland is a Professor, emeritus. Department of Communication.. He is a professor of knowledge organization at the Royal School of Library and Information Science (RSLIS) in Copenhagen. His main areas of study pertain to theory of library and information science and of knowledge organization. Hjørland has contributed important developments to domain analysis and concept theory. He has been cited as an anchor of North American knowledge organization studies, as well as an information science pioneer. He is a member of the editorial board of various journals and the editor-in-chief of the ISKO Encyclopedia of Knowledge Organization.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Social epistemology

By Birger Hjørland

Abstract: The term “social epistemology” (SE) was first used by the library and information scientist Jesse Shera in 1951, but soon the term became muddled, and it did not become influential at that time. Later it became in particularly known as the name for two different traditions outside library and information science, one let by Alvin Goldman and based on analytic philosophy, and the other let by Steve Fuller and related to science policy. It seems, however, problematic just to associate the term with these two schools, which, in different ways, are found not to represent genuine approaches to SE. SE is an alternative to individualist epistemologies, and as such have roots back to Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Karl Marx, Charles Peirce, among others. In the twentieth’s century, the concept became influential in the wake of Thomas Kuhn’s historicist view and in pragmatic, hermeneutic, critical, and feminist views (but mostly not by using the term SE). In these contexts, it represents an alternative to “positivism.” Shera’s 1951 use of the term SE is found to represent the best vision for SE, although it could not be properly expanded before alternatives to positivism were developed about 1962.

 

________________________________________________________________________________________

Vendredi 20 octobre 2023

9h00 - Auditorium Malraux _ campus Manifacture des tabacs - Université Jean Moulin Lyon3

 

Brigitte Juanals est professeure des universités à Aix-Marseille Université, Ecole de Journalisme et de Communication (EJCAM), et membre du laboratoire Centre Norbert Elias (UMR 8562). Ses recherches portent sur la communication médiatique et la circulation de l’information d’actualité et des connaissances dans la sphère publique. Ses travaux associent l’analyse de la communication émanant des organisations et des institutions, des médias historiques et numériques, ainsi que les pratiques d’information et de communication des publics. Les méthodes utilisées sont conjointement qualitatives et quantitatives, en partie instrumentées au moyen d’outils d’analyse textuelle et de visualisation.

 

Titre : L’épistémologie sociale pour analyser l’organisation et le partage des connaissances dans l’écosystème numérique

Dans le cadre de réflexion du colloque de l’ISKO centré en 2023 sur l'épistémologie sociale, cette présentation porte sur la production sociale de la connaissance. Inscrite dans une approche en sociologie des sciences et des controverses, elle associe l’analyse des acteurs dans les milieux en interaction à celle des usages sociaux d’artefacts selon la conception de la médiation sociotechnique. Je reviens sur treize années de travaux de recherche pour présenter les cadres théoriques et conceptuels, associés à des méthodologies, de deux études de cas analysées dans les modalités de production, d’organisation et de circulation des connaissances en relation avec les mutations numériques. En premier lieu, le domaine du patrimoine culturel est centré sur l’étude des politiques d’accès ouvert aux données culturelles des institutions muséales, qui portent des choix conceptuels de représentation des connaissances et de diffusion-circulation (systèmes agrégatifs ou fédératifs) des données ouvertes. En second lieu, ce travail est mis en perspective avec le domaine du patrimoine naturel, confronté à des connaissances controversées, des écosystèmes fragilisés et des conflits d’usage dans les médias numériques. La conclusion ouvre sur les questions politiques de propriété, d’accès et de conservation des données dans l’écosystème numérique.

 

 

 

Personnes connectées : 1 Vie privée
Chargement...